Pau et la paume

Pau 1889

Avenir de Pau

Octobre 1889

 

Le Jeu de Paume

 

Sous la forme de paume au rebot ou de paume au trinquet, le Jeu de Paume est le véritable jeu national des Basques et des Béarnais. On jouait autrefois, au milieu de la Basse-Plante, sur un carré long qui s’étendait depuis l’allée des marronniers jusqu’au mur de soutènement du Sud (Panorama  historique et descriptif de Pau, par A. Dugenne). C’est là qu’Henri IV avait acquis un goût si prononcé pour la paume qu’il continua toujours à y jouer lorsqu’il devint roi de France.

La place de jeu fut transportée à la Haute-Plante, et souvent les joueurs basques, espagnols et français s’y sont donné rendez-vous. Des jeux de paume de jardin (lawn-tennis) s’installèrent à la plaine de Billère ; on en créa d’autres sur les pelouses des principales villas qui environnent la ville. Enfin, en 1887, un groupe d’amateurs et de commerçants s’est formé en société pour construire une salle de jeu de paume semblable à celle de la terrasse des Feuillants, dans le jardin des Tuileries.

En peu de temps, plus de 60.000 fr. de souscriptions ont été recueillis ; la ville a accordé la concession provisoire d’un terrain au Parc Beaumont, et les organisateurs ont pu construire un jeu aussi parfait sous tous les rapports, que celui des Tuileries, avec une tribune supérieure pour le public comme dans les jeux de trinquet du Pays-Basque. En sus des deux jeux de Paris, construits en le premier en 1862, le second en 1880, et du vieux jeu de Fon,tainebleau qui date de François 1er, il n’y a en ce moment en France que les jeux de Deauville et de Cannes, édifiés en 1875. La salle de jeu de Pau et ses aménagements accessoires ne craignent pas la comparaison avec aucun de ces établissements.

 

 

Note : la Basse-Plante est le petit square qui longe la rue Marca et la rue d’Etigny, au pied du château. La Haute-Plante est l’actuelle place de Verdun.

Membres 1887

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site